• teamlegal

Démographie et territoires : les données clés des avocats !

Mis à jour : 3 déc. 2019


© Michel Godet - EDARA 2015 Cérémonie de prestation de serment La promotion sur les marches des 24 colonnes


Le ministère de la Justice a mis en ligne le 16 octobre les Statistiques sur la Profession d'Avocat 2019, dont vous trouverez un résumé ici.


Les faits saillants sont les suivants :

- 68.464 avocats sont inscrits au tableau au 1er janvier 2019, contre 66.958 en 2018, soit une hausse de 2,25% en un an (et de 36% sur 10 ans)

- 56,4% des avocats sont des avocates soit 6 points de plus qu'il y a 10 ans. Cette tendance se renforce chaque année

- le mode d'exercice respecte globalement la règle des 3 tiers : 36% des avocats exercent en individuel, 30% comme collaborateurs, 30% comme associés, 4% comme salariés

- 40% des avocats de Paris sont collaborateurs contre 22% en province. C'est le signe de l'exercice en cabinet plus prégnant à Paris et dans les grandes métropoles qu'en province

- les mentions de spécialisations sont sans surprise : droit du travail (18%), droit fiscal et douanier (11%), droit des sociétés (9%), droit de la sécurité sociale (9%), droit de la famille et des personnes (8%).


Répartition des avocats


42,4% des avocats sont inscrits au barreau de Paris, et environ 6% supplémentaires dans les barreaux franciliens. Cette surreprésentation des avocats à Paris est logique compte-tenu du nombre de sièges sociaux, centres de décisions et institutions publiques et internationales qui y sont implantés, et sont des clients importants pour la filière.


Cela rend les statistiques de densité d'avocat par habitant particulièrement faussées. Quel sens y a-t-il à diviser des avocats d'affaires par nombre d'habitants, qui ne sont pas clients de ces avocats ? Typiquement, le Luxembourg possède une densité d'avocats très supérieure à la moyenne européenne, sans que les personnes physiques soient particulièrement judiciarisées.

C'est pourquoi la densité de 1319 avocats pour 100.000 habitants à Paris, à comparer à 12 dans la Meuse, n'est pas aussi pertinente que l'on pourrait le croire.


En revanche, la taille des barreaux est une information intéressante. Près d'un quart des barreaux ont moins de 50 membres, et plus de la moitié a moins de 100 membres (et 75% ont moins de 250 avocats). On voit bien le rôle éminemment politique et territorial des barreaux. Mais leur petite taille, et donc leurs faibles moyens, est-elle un frein au développement du rôle économique, d'innovation, de formation, missions qui incombent également aux barreaux ?


Renouvellement générationnel


Un autre élément marquant de cette enquête est la démographie. En effet, la féminisation nous l'avons dit est importante. Cette féminisation vient par le bas, c'est-à-dire par les nouvelles cohortes d'avocats depuis 10-15 ans. Ainsi, alors que la moyenne d'âge de la profession est déjà plus jeune que les autres professions du droit (43,5 ans contre presque 47 ans pour les autres), la moyenne d'âge des avocates est de 41,5 ans, à comparer à celle des avocats qui est de 47,1 ans.


Le renouvellement générationnel a été et continue d'être important et marqué par l'arrivée d'une nouvelle population, particulièrement féminisée. Il se pose la question, souvent visible dans les cabinets, de la transmission de témoin entre une génération âgée et masculine, vers une génération plus jeune et féminine. Les deux populations ne se comprennent pas toujours sur certains aspects : équilibre vie professionnelle / vie familiale, mode de management, priorité d'investissements...



Le rapport au territoire (concentration et répartition des avocats) et à la démographie (transmission et générations) sont des sujets importants pour la profession comme le montrent bien les chiffres. Pour autant, il ne nous semble pas que ces thèmes soient abordés clairement par les instances et les avocats eux-mêmes, qui se concentrent sur les questions économiques et politiques. C'est pourtant une révolution de l'intérieur qui se joue et qui aura des conséquences massives sur l'organisation des cabinets, et donc sur la performance globale de la profession.

0 vue

Legal Innovation

Transformation & Innovation dans le monde du droit